Editorial
Présentation
Certification ISO 9001
Partenariats
Formation
Evènements
Espace entreprises
Revue de presse
Témoignages
Quelle banque
Zoom sur :
 

Témoignages d'entreprises

Réza DRAMSI
Customer Relationship Manager - Marketing Customer & Channel
CANON FRANCE
Session 2009

Pour une entreprise de la taille de CANON, le périmètre du marché ne se résume pas à tous les appareils grand public tels que les appareils photo, les caméscopes, les imprimantes personnelles, en d'autres termes, la distribution en B to C.

CANON occupe simultanément le marché to B to B, notamment à travers les produits MFP (multi fonction printer), les solutions logicielles, les services associés.

Ce tryptique matériel d'impression / solution / service s'est désormais installé durablement dans la partie B to B. Et sur ce segment de marche, la pression concurrentielle est toute aussi pesante que sur les segments grand publics. Un grand nombre d'acteurs, qui bougent, fusionnent, et surtout, une pénurie d'information à la fois sur le secteur, et sur les orientations stratégiques pris par ce même secteur.

Ce couplage des matériels CANON avec le service et les solutions fait apparaitre des enjeux nouveaux comme la dématérialisation et la gestion des volumes de documents en entreprise, la maitrise des coûts liés aux impressions, les pratiques en termes de développement durable.
Mais quand un marché et ses acteurs sont en train d'évoluer, il nous faut savoir rapidement et précisément quels sont ces évolutions et pouvoir prendre rapidement "la température" à l'aide d'indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour cibler plus juste lors de nos actions.

C'est ce que nous avons demandé aux étudiants de l'ESCEM ayant choisi le parcours Atelis. Répondre à nos interrogations, renforcer notre opinion sur certains sujets, nous donner des indicateurs en volume auprès de nos cibles,... Nous ne détaillerons pas le sujet de l'étude pour des raisons évidentes, mais nous pouvons affirmer que les étudiants ont su se montrer à la hauteur de la problématique complexe posée par CANON. Ils ont absorbé les connaissances inhérentes au marché et ont mené à bien cette mission.

Nous avons apprécié cette collaboration et la manière dont les étudiants d'Atelis ont répondu aux questions qui leur étaient posées. Nous avons aussi senti que nos échanges ont donné aux étudiants un exemple concret de ce qu'est la recherche d'information utile à la décision, la phase de conseil, et de recommandation.
En d'autres termes, le métier de consultant.

 

" ATELIS représente une valeur ajoutée à un cursus..."

Igor BIMBAUD
New energy sources Business Unit Manager
STMicroelectronic
Session 2008

"Le modèle d'affaire traditionnel de ST est le B to B (Business to Business), c’est-à-dire que nous vendons des composants à des compagnies qui les utilisent pour fabriquer des produits destinés au grand public.
Dans le cadre de nos activités dans le domaine des nouvelles sources d'énergie, les attentes des consommateurs en termes d’usage, de coût, de portabilité (forme, volume, poids) de ces produits finis ont des implications directes sur le cahier des charges de ces nouvelles technologies. Il devient donc indispensable de connaître dés le début du développement les critères d'achat et d'usage des consommateurs pour définir au mieux et le plus en avance possible  nos nouveaux composants.

Nous avons confié cette étude à des étudiants de l’ESCEM, au travers d'une mission, et ce, dans le cadre d'une chaire d'intelligence économique créée fin 2005 par l'ESCEM et ST Microelectronics.
Nous leur avons demandé de réaliser une enquête auprès des consommateurs et de différents intermédiaires de la grande distribution. Cette dernière était basée aussi bien sur des critères d'achat (prix, taille, poids) que sur la façon d'utiliser les appareils électroniques portables (combien d'appels dans la journée pour un téléphone portable, périodicité de recharge, à quel moment de la journée, etc...)
Aussi bien pour ST que pour les étudiants, la démarche était nouvelle et nous ne savions pas très bien ce que nous pouvions en attendre,  surtout au vu du temps limité accordé aux étudiants pour rendre leur conclusion. Mais les résultats ont été au-delà de nos espérances  car ils  nous ont permis  à la fois de confirmer des hypothèses, mais aussi d'intégrer de nouveaux critères que nous n'avions pas pris en compte jusqu'alors.

Nous avons particulièrement apprécié le professionnalisme des étudiants qui ont été immédiatement à l'écoute et ont très rapidement intégré à la fois  les aspects et spécificités techniques des technologies que nous développons, ainsi que les objectifs que nous souhaitions atteindre. Enfin nous avons été impressionné par leur rapidité d'exécution et leur esprit de synthèse dans le cadre d'une étude sur un  sujet pour lequel ils n’avaient aucune expérience au préalable."